50 Shades of Birmingham




Hello friends !

J'ai passé récemment un gros week-end à Birmingham en Angleterre. L'occasion de découvrir entre amis une ville que je ne connaissais pas du tout. Très différente de Londres, on retrouve quand même l'architecture typique anglaise à briques que j'aime beaucoup. Bref, on a bien mangé, on s'est bien promenés, on est même allés au Cadbury World (oui, le chocolaaaat) ! Plutôt qu'un long discours, je vous laisse avec les photos : 


Là où Thibault cuisine chez Antoine


Qui, parmi vous, ne connait pas Thibault Sombardier ?

Vous l'avez surement vu dans la saison 5 de Top Chef, finaliste qui n'a pas démérité face à un Pierre Augé qui revenait pour prendre sa revanche sur la première saison.

Vous avez peut-être eu la chance de le voir cuisiner en duo avec Yann Couvreur lors des déjeuners Nespresso en marge du Sirha 2015 à Lyon. (moi oui et c'était assez inoubliable)

Vous êtes peut-être un gourmet averti, au courant du succès qu'il rencontre depuis 2013 avec son restaurant parisien étoilé Antoine, spécialisé dans le poisson. Il a également ouvert Mensae, un bistrot contemporain et généreux qu'il me tarde d'essayer.

Mais on met naturellement les petits plats dans les grands pour la venue de mon amie Virginie (@cloporte75) pour un de nos week-ends parisiens aussi agréables que gourmands (et genre on est gourmands au delà de la raison alors je vous laisse deviner combien c'est agréable)

C'est donc vers Antoine que je l'ai secrètement attirée, ravi qu'ils proposent le menu déjeuner à 48€ le Samedi midi. La plupart des restaurants profitent du week-end pour monter les tarifs mais là je salue Antoine (ou Thibault, on s'y perd dans cette histoire) ! 

Ne me parlez pas d'abstention ou de vote blanc !



Aujourd’hui, ça n’a rien à voir mais trop c’est trop !

Ne me parlez pas d’abstention ou de vote blanc.

Comme si cette campagne présidentielle n’avait pas suffisamment bousculé les codes, voilà qu’on se retrouve à l’entre deux tours dans une situation inédite, assez effrayante. J’étais dimanche devant ma télévision et je pensais qu’on avait touché le fond. Je me suis dit que certainement, on avait saisi la gravité du moment et qu’un tournant allait s’opérer. Mais non. L’Histoire que nous sommes en train d’écrire semble ne pas vouloir s’arrêter en si bon chemin. 

Motto Burger - burgers japonais


Un burger, deux burgers, trois burgers, les adresses n'en finissent jamais de fleurir en France ! Ces sandwichs se vendent comme des petits buns, et le parisien ne fait pas exception à la règle. Après les versions Diner US plus ou moins fréquentables, Paris a vu la naissance de burgers de qualité, gourmets, à la french, personnalisable, en version Bao, ... La capitale a même vu le retour ou l'arrivée triomphante de chaines de fast-food américaines plus ou moins fréquentables. La boucle est bouclée ? Peut-être pas. En effet, quelques adresses ouvrent et avec un vrai projet. Au milieu de toute cette concurrence, Motto Burger fait un choix inédit : revisiter le burger avec des recettes japonaises. Et ce, en association aveYasuo Nanaumi, un chef japonais qui a déjà bien fait ses preuves chez nous.


BBell - la Broche contagieuse




Adresse : rue Turbigo, Paris (M°)

Avant d’aller chez B.Bell, vous devez savoir deux choses. Premièrement, vous entrez dans un restaurant donc ne voyez dans le nom aucun rapport avec le sobriquet de l’acteur Jean-Paul Belmondo ! B.Bell, c’est le raccourci de « Broches des frères Bellahcene », gérants et cuisiniers du lieu. Et ce B initial a toute son importance ici ; ce B de Broche vous interdit de parler du K de Kebab ! En effet, même s’ils reprennent à s’y méprendre tous les codes de ces enseignes street food, l’accent est tellement mis sur la qualité qu’on a envie de les suivre dans cette excentricité de vocabulaire. 


OKKO Hotels offre du luxe, du calme et de la volupté




Mon histoire avec les hôtels OKKO a commencé à Lyon. Par une délicieuse nuit de novembre, j'ai eu la chance de partager une nuit dans l'établissement lyonnais avec mes amis. Nous avions eu une présentation du concept de ces hôtels 4* pas si classiques et inaccessibles que ça. J'avais adoré l'idée qu'une fois votre chambre réservée, ce n'est pas un couchage mais un univers que vous proposent ces hôtels. En effet, tout est à disposition et ne cherchez pas de suppléments délicatement cachés, il n'y en a pas. La télévision dans la chambre vient avec chaines et service de vidéos à la demande à volonté. Et surtout, ce qui fait le charme de chaque établissement, c'est l'espace Club, ouvert à toute heure. Vous y trouverez de quoi boire, manger, s'asseoir confortablement, surfer sur internet, imprimer un document, ... 

Saumon de qualité avec J.C. DAVID




Ma famille peut en témoigner, en grandissant, je n’étais pas le plus grand fan de poisson. Encore il y a quelques années, la perspective d’un repas à base de poisson m’inquiétait presque. Et par miracle, le palais change, s’affine. Et surtout, j’ai eu l’occasion de gouter des poissons préparés par de grands chefs. Alors forcément, quand c’est si bien fait, on se prend au jeu. D’ailleurs, quand je suis au restaurant, je n’ai pas peur de prendre des risques et parfois je me surprends à choisir le poisson plutôt que la pièce de viande. C’est rare mais c’est arrivé ! Toujours est-il qu’aujourd’hui, le poisson et moi avons une relation bien plus apaisée. J’adore le saumon, le thon (surtout cru, en tartare à l’asiatique par exemple), la lotte me donne bien envie avec sa chair épaisse et moelleuse, j’ai dégusté un délicieux cabillaud cuit vapeur avec du lait de coco, … Pour résumer, vous avez de grandes chances que j’apprécie, sauf si vous m’apportez le poisson à décortiquer moi-même !


Louie Louie - Pizzeria Paris


Si je vous dis : Restaurant italien à Paris, vous me dites ?
Non, ne répondez pas, j'aurais bien trop peur d'entendre inlassablement la même réponse. 

Est-ce que c'est parce qu'il y a un vainqueur évident ? Non
Est-ce que les gens ont soudainement tous les mêmes goûts ? J'ose espérer que non !

Bref n'entrons pas dès aujourd'hui dans les méandres de cette société d'influence dont nous sommes prisonniers et parfois complices ...
Je vous propose plutôt de vous parler de mon expérience chez Louie Louie. J'ai eu l'occasion de m'y rendre à deux reprises et j'ai vraiment apprécié !